Catégories
Passion théatre

Si je peux vous parler quand il s'agit d'auditions – Blog OnStage

Je n'ai jamais fait confiance aux institutions pour mettre en œuvre le changement systématique qui m'offrira l'inclusion, alors je crois au pouvoir de l'individu. Je vais vous expliquer, mais d'abord, permettez-moi de commencer par un certain contexte. J'ai obtenu mon diplôme d'un programme de théâtre non conservatoire il y a un an. Je suis candidat à l'adhésion au programme Equity Membership (EMC) et dramaturge primé. Je suis queer, handicapé de façon invisible et je suis noir.

J'ai déménagé à New York après un concert de stock d'été qui a organisé quatre spectacles, trois cabarets et deux collectes de fonds en moins de trois mois. Ce fut un été d'apprentissage, de remise en question et de mise en forme d'un aspect de mon art auquel je n'avais pas beaucoup pensé auparavant: mon humilité. J'ai appris à quel point il est important de savoir quand intensifier et de savoir quand reculer.

C'est là que vous intervenez.

Quel est le problème?

Si j'ai appris quelque chose de ce métier au cours de ma première année à New York, c'est ceci: auditionner fait ressortir le pire en vous.

Une partie est manifeste. Pour les acteurs du BIPOC, notre travail va au-delà de se présenter à 5h00 du matin pour vous suivre. Si vous m'avez vu ou parlé lors d'un appel ouvert, vous n'avez pas parlé à Steph. Vous avez vu un changement de code, agréable au goût, à proprement parler Stéphanie, s'articulant bien pour ne pas être jouée par ceux qui se sentent plus en droit d'avoir sa place en ligne. Stéphanie agit à la fois comme arbitre sur les règles et l'étiquette et comme diffuseur de différentes lignes en dehors de Pearl (Ripley, etc., etc.) tandis que ses «pairs» blancs gardent silencieusement (égoïstement) des informations pour eux-mêmes. N'oubliez pas: l'intention n'est pas égale à l'impact.

Certains sont subtils. Des femmes blanches me font sortir des ascenseurs. Des femmes blanches se tenant au-dessus de moi pour utiliser leur fer à lisser pendant que je défais mes torsions. Les femmes blanches utilisent ma nuance de bronzeur pour «paraître vivante» pendant que j'applique de la lotion et du mascara. Les femmes blanches ne reconnaissent pas simultanément mon existence et fétichisent mon apparence. Le tout avant 10h00

Alors, que pouvons-nous faire?

Permettez-moi de commencer par ce qui existe déjà.

Chaque appel au casting auquel j'ai assisté cette année pour une pièce de théâtre ou une comédie musicale entièrement noire (qui, soit dit en passant, toujours à un chiffre) a été une expérience inspirante et affirmative. Ces salles détenaient une énergie différente. Il y avait encore de la concurrence, mais il y avait plus de rires et de compliments partagés. Il y a eu des exclamations selon lesquelles personne ne savait que tant de Blacktresses auditionnaient activement à New York. Il y avait de véritables voeux et même quelques amitiés de suivi. Il y avait une communauté, un soutien et, surtout, un profond sentiment de Reconnaissance pour cette opportunité car ils ne viennent pas tous les jours.

Femmes blanches, vous avez tenu les auditions pour acquises. Vous avez déguisé votre manque de réservations comme une raison d'assister à autant d'auditions que possible. Vous avez compris l'éventualité que les mathématiques se balancent en vous mettant devant chaque directeur de casting. Vous vous êtes présenté sans préparation, car une mauvaise audition n'a pas les mêmes conséquences pour vous que pour moi. Vous confondez un record d'assiduité parfait avec de la «chance» et, ce faisant, vous m'expulsez tous les deux de la course et remettez en cause votre caractère unique et votre propre agence. Vous dites que ce n'est pas de votre faute, que se présenter est ce qu'on vous a appris à faire. C'est la voie du marché, après tout. C'est le capitalisme.

MAIS, dans un monde où il y a si peu de directeurs de casting de couleur (une autre question urgente qui doit être abordée), nous devons compter les uns sur les autres pour être conscients de nos privilèges, humbles sur nos capacités et intentionnels pour décider quand nous nous présentons. Nous devons compter les uns sur les autres pour nous assurer que les acteurs qui étireront l'imagination de ceux de l'autre côté de la table entrer dans la pièce.

Je me présente lorsque je me sens vu, représenté ou ému par un rôle. Je me présente parce que je sais que mon visage pourrait inspirer un autre enfant mélané à poursuivre ses rêves. Je me présente parce que le théâtre peut changer le cœur et l'esprit de ceux qui souhaitent m'opprimer en dehors de celui-ci. Je me présente parce que notre public aide à financer nos pièces, nos perspectives et notre conscience collective. Notre travail d'acteur est de se montrer non pas comme nous-mêmes, mais au service d'une œuvre d'art. Bien sûr, jouer est amusant et épanouissant, mais ce travail ne me concerne pas uniquement. Alors pourquoi tu arriver? Pouvez-vous faire une liste?

Si vous lisez cette pièce, je peux croire que vous êtes en train d’écouter et d’apprendre à partir de ce moment révolutionnaire. Vous avez peut-être vu les acteurs noirs les plus éminents de Broadway appeler au changement et pensé que vous ne pouviez pas aider. Que cela vous rappelle que votre temps et votre attention sont profondément nécessaires à tous les niveaux du théâtre professionnel.

Parfois, la meilleure façon de se présenter pour les acteurs de couleur est de ne pas se présenter du tout. Plus vous insistez pour obstruer les salles d'audition pour les spectacles qui n'ont pas besoin d'un autre corps blanc et plus vous enlevez les opportunités aux acteurs de couleur, plus vous forcez les acteurs de couleur à se mettre dans une boîte de placage à changement de code pour plus de facilité consommation. Plus vous insistez, plus nous sommes licenciés, ou pire, symbolisés.

Je vous exhorte à utiliser ce temps loin des espaces d'audition habituels pour mieux comprendre votre rôle dans ce jeu que nous avons choisi comme carrière. Oubliez le «type» que votre éducation vous a imposé et essayez une nouvelle chanson ou un monologue (d'un spectacle culturellement approprié). Lisez plus de pièces de théâtre, étudiez l'histoire du théâtre et plongez-vous dans une refonte radicale des types de personnages, pièces de théâtre et comédies musicales pour lesquels vous vous présentez à l'audition. Soyez conscient de l'espace que vous occupez et de vos actions si vous vous présentez. Gardez votre confiance, coupez votre ego, puis encouragez deux amis à faire de même.

Vous devez prendre ce temps pour prendre du recul et reconnaître comment vous contribuez au racisme dans l'industrie du théâtre, consciemment ou non, à la toute première étape du processus: les auditions. Ce n'est qu'alors que nous pourrons tous nous présenter et partager un espace qui est au service les uns des autres et de la situation dans son ensemble. Ce n'est qu'alors que nous pourrons nous montrer et vraiment partager l'espace, point final. C'est votre travail à faire. Nous serons tous meilleurs pour cela.

En vous remerciant d'avance et en essayant de vous aimer toujours,

Steph

P.S. Les appels à Hamilton ne sont toujours pas pour vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *